certification praticien en hypnose et praticen spécialisé en arrêt du tabac .- validation du stage PNL - formation technique BAGH (Bienveillance et Anneau Gastrique Hypnotique) - Licence universitaire, Art du spectacle

EMMA COURREGE HYPNOSE

La Vallée - cabinet paramédical et thérapies complémentaires

4, boulevard Albert 1er - 94130 Nogent - 06.60.23.20.29. - [email protected]

arrêt du tabac, gestion du poids et réduction virtuelle de l'estomac, addiction au sucre/gras, stress, mal-être, douleurs, deuil, assurance, confiance, développement personnel...

Articles et posts

Merci aux membres, aux habitants de Nogent et du Perreux et modérateurs du groupe Phare de la ville de Nogent de toutes les recommandations faites, merci à l'administrateur de m'embaucher comme thérapeute référent pour l'animation et la rédaction d'articles sur cet espace emblématique de la ville.

Artivle rédigé pour « Je viens de Nogent, partageons ses trésors... », du 20/12/2020

Chers membres, Lamjed Zayati m'a sollicitée afin de ponctuer la lecture du fil des posts par des touches de douceurs hebdomadaires, de clés pour mieux-être et petits messages positifs. J'aime ce groupe que je suis depuis un moment, j aime son âme et son histoire... j'aime régulièrement laisser mes yeux le parcourir comme j'imagine me promener dans la ville, vous croisant, découvrant ou redécouvrant les commerçants, piochant parmi les informations, l'histoire, la culture, les événements,... me nourrissant des lumières de Noël et de la musique en ce moment, et, au fur et à mesure de ma promenade, à travers les publications, je me sens comme dans les rues...flânant à travers les paysages, la Marne, le bois, les jardins d'enfants. Entre les photos. Entre les mots. J'aime l'histoire de cette ville que raconte Thierry avec passion. J'ai parfois en vous lisant le souvenir du son presque perceptible de mes talons frôlant les pavés du centre un jour de pluie comme une mélodie qui accompagne une agréable promenade paisible, libre et emmitouflée dans notre ravissant village aux trésors... Une cité de toute beauté, riche, par ce qu'elle nous conte, ses passages, ses rues et ruelles, sa culture, ses habitants et tous ceux qui l'animent et la rendent chaque jour meilleure et plus merveilleuse encore. Nogent, que j'ai aimé au premier regard alors que je n'étais qu'une adolescente. Nogent, pour qui j'ai eu un véritable coup de foudre...je m'y suis sentie d'emblée chez moi alors que je n'y vivais pas. Je ne savais ce que la vie me réservait encore cependant j'avais déjà un souhait. Celui, d'une manière ou d'une autre, m'y installer et lui servir pour lui rendre peut être ce qu'elle me donne avec tant de générosité... je ne sais pas, c'est somme toute un sentiment assez étrange. Je l'ai rêvé, je l'ai fait. Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, je suis une artiste dans l’âme, ma carrière d’actrice est en sommeil mais j’ai des spasmes artistiques réguliers à travers la musique, l’écriture, l’image comme photographe ou la photo comme modèle mais pas que... je travaille à quelques pas de la mairie depuis près de 4 ans, installée comme thérapeute, hypnologue. J'ai fondé "la vallée" il y a un an, mon propre centre paramédical et thérapies complémentaires qui compte 6 thérapeutes dont 3 sont mes associées sur Albert 1er. Je m'y sens merveilleusement bien. En dehors d'y exercer avec beaucoup de passion, j'aime y recevoir mes amis nogentais et perreuxiens régulièrement pour un café le matin, une petite pause en pleine journée ou partager un déjeuner lorsque je trouve le temps. C'est souvent l'occasion de discuter, rire, parfois pleurer, discuter, refaire le monde ou réfléchir à de grands projets... Lamjed est donc récemment passé et j'ai dit: « oui ». De ce groupe, j'aime les chemins qu'il prend, j'aime qu'il informe, qu'il pleure et qu'il rit lui aussi, qu'il s'exaspère ou solutionne. C'est finalement du Zayati aussi! Lamjed a le don de toujours très bien s'entourer... Yvan Logier, le dernier en date avant moi, avec qui j’échange depuis un moment, une jolie plume un peu mutine qu'on se régale à lire dans "un jour, un commerçant", ici notamment. Thierry Audo, passionnant, racontant Nogent à travers les anecdotes, les clichés, l'Histoire. Val Terriere, que je connais également un peu, ma Val, un bonjour, un bonsoir, un sourire entre une fleur et un train, un rendez-vous au quotidien. Je ne peux pas m'empêcher d'évoquer Cécilia Bietho, qui a largement contribué au succès de ce merveilleux groupe...qui était une grande amie, une grande sœur... qui nous a quitté trop brusquement en avril dernier, elle me manque dans la vie mais, ici aussi... elle y déposait chaque jour avec une habileté inégalable l'énergie d'un soleil radieux même s'il faisait orage... j'écris ces notes sur un calepin très spécial et tant précieux puisque c'est le dernier cadeau qu'elle m'a fait... Elle m'appelait déjà il y a un an sur la toile, comme Lamjed le fait encore jusqu'aujourd'hui. Ça y est, j'y suis. Son départ a glacé ma venue mais il est un temps pour tout. Je crois qu'elle dirait : "ça y est angel'beauty? Tu as fini de "pauser"?" Et on aurait ri... J'espère être à la hauteur. Merci Lamjed pour ta confiance, je suis fière que tu m'ais choisi comme figure de la thérapie et du bien-être. À très vite, chers membres, je vous souhaite un très doux et chaleureux dimanche la tête dans du coton et du bonheur dans le cœur.

« Les conséquences du télétravail sur le moral des français et l’impact sur les entreprises...

 Article du  pour « Je viens de Nogent-sur-Marne, partageons ses trésors » du 07/03/2021

Le télétravail est une pratique qui a vu le jour aux Etats-Unis en 1950 et qui n’avaient pas connu de franc succès jusque récemment en France.

En effet, un nombre grandissant de femmes pour le plupart, se sont vu accordées cet aménagement par leurs entreprises afin d’éviter, pour être honnête, l’absentéisme lié à la vie de famille. Ce temps établi et souvent choisi par l’employé semblait satisfaire de toutes parts, ce qui ne semble plus être tout à fait le cas depuis que le système doive imposer cette nouvelle pratique du fait de la pandémie. Le constat est là, le télétravail a des répercussions qui peuvent être dramatiques au niveau psycho-social.

L’homme est un animal social qui, pour son développement et l’équilibre de sa santé mentale a besoin d’être au contact de ses semblables. Par conséquent, être à l’écart un moment ponctuel ou récurrent pour une raison ou une autre est une variation concevable, si le temps que l’on passe isolé, n’est ni trop long ni trop fréquent au risque d’altérer fortement sa solidité.

Là où nous aurions eu tendance à penser que le télétravail pouvait jouer en faveur d'un meilleur équilibre pour les familles, tant du point de vue de l’organisation que d’un point de vue économique, nous constatons au contraire qu’il est au cœur d’un vrai bouleversement exacerbé par la crise sanitaire qui a cloué les familles à leur domicile. Les repères spatio-temporels ont été brouillés, les limites de la vie personnelle ont débordé sur le temps de travail et réciproquement, certains se sont retrouvés addict au travail, d’autres ne parviennent plus à se concentrer tant le quotidien confusément s’est mis à interférer. Le tout a donc été rendu parfaitement anxiogène et confondant. Le contexte domestique est par conséquent heurté et les conditions professionnelles affectées. Les frontières mal marquées et les conséquences d’une désorganisation générale réfèrent à une introspection qui révèlent un bilan globalement négatif engendrant un mal-être et souvent une vraie perte de confiance.

Cet état de désespération général est potentiellement dangereux car l’évolution habituelle dans une disposition sociale est devenue très limitée et ce qui venait lisser, obliger des pauses, des respirations, n’a quasiment plus lieu. Le problème de l’isolement gagne franchement du terrain, le nombre de cas de déprimes voire de dépressions est grandissant et l’évocation de certaines perceptions tels un ennui comme une morosité morbide, une solitude débilitante, un emprisonnement, une sensation d’étouffement, des crises d’angoisse sont régulièrement rapportées. Les retentissements sur le sommeil sont également très alarmants, compte tenu du mixte de troubles liés au travail, à la famille mais également à une situation effroyable qui perdure sur laquelle nous n’avons pas la main. Voici le retour de tout un tas d’émotions qui me sont rendues en consultation à mon cabinet comme à celui d’un bon nombre de thérapeutes.

Finalement, le lieu de travail est un espace de liberté où les liens sociaux s’entretiennent, où les sentiments sont lissés et à ce jour, la communication entre collègues se fait essentiellement par mail et donc de manière formelle, les relations sont à fortiori moins bonnes. Il est rapporté également que l’esprit d’équipe était entachée, l’énergie dans le cadre d’une entreprise est donnée par le travail, certes, mais aussi, par les sourires et les moments de convivialité autour d’une machine à café ou d’un déjeuner. Ainsi l’écart se creuse entre différentes façons de penser et de réaliser le travail. Il y a ceux qui se mettent une pression démesurée et qui ont la sensation de devoir faire plus du fait qu’ils travaillent de chez eux et ceux qui en faisaient peut-être trop auparavant et qui ont découvert avec cette crise sanitaire qu’il était primordial de s’accorder du temps et de respecter davantage leur rythme.

De ce fait, la cohésion d’équipe se fragilise, et l’on remarque la difficulté grandissante de la communication entre les patrons/employés ou managers/membres d’une équipe.

Alors que différentes campagnes pour la bienveillance dans le cadre de l’entreprise avaient eu lieu ces dernières années, ce contexte nouveau et inédit, vient crypter les rapports et fragiliser les places de chacun où plus personne ne sait comment se tenir et se comporter, c’est ainsi que la supervision devient extrêmement complexe. Ceci fit l’objet d’un échange, comme nous en avons régulièrement, avec mon associée, Virginie Croisé, coach professionnel et auteure du livre « bien-être au travail » qui appuyait également cette réflexion en expliquant que « le leadership des managers a besoin de s’incarner différemment à distance. Et c’est sans doute en commençant par libérer le Top Management et en travaillant à sa pacification que l’on parvient à libérer les strates inférieures. Car le manager est comme tout le monde malmené par toute l’incertitude du contexte avec la difficulté supplémentaire qu’il doit sauvegarder la performance de son entreprise. » Bien entendu, des solutions existent et sont même prises en charge par l’état, les entreprises ont la possibilité de faire appel à des spécialistes, psychologues du travail ou coachs professionnels pour réorganiser le système et intervenir au cœur même de l’institution afin d’améliorer la qualité du travail et les rapports entre tous les membres.

En tout état de cause, des études très récentes démontrent qu’au-delà de deux jours par semaine, les effets néfastes du télétravail commencent à se faire ressentir.

Afin d’optimiser et mieux vivre cette nouvelle façon de travailler, les entreprises peuvent alors trouver des ressources et intercéder. De l’autre côté, il convient pour les salariés de respecter au mieux quelques règles comme s’imposer des horaires de travail, avoir un endroit dédié, informer les membres de la famille que l’on n’est pas disponible sauf urgence, observer des pauses, prendre le temps de déjeuner et s’aérer, s’arrêter lorsqu’il est l’heure et s’occuper de soi, de sa famille et de sa maison. En somme, délimiter au mieux le temps et l’espace.

Certains ont trouvé beaucoup d’avantages au télétravail, cette pratique va avoir tendance à se propager, mais du fait qu’elle ait été imposée il est naturellement plus difficile de l’intégrer. Il semble qu’avec de l’aide on pourrait finalement, pourquoi pas, finir par l’apprécier. ». 




"la journée des câlins"  - L'importance du contact physique et la COVID

article rédigé pour "Je viens de Nogent partageons ses trésors" du 26/01/2021

"La semaine dernière était célébrée la « journée des câlins » alors que le contact physique est mis à mal de manière claire par la distanciation obligatoire liée à la crise de la ​COVID. Aujourd’hui, protéger ses proches équivaut à s’en éloigner ! Notre rapport à l’autre a été totalement bouleversé. C’est un système antinaturel qui a tendance à provoquer, j’en fais le net constat à mon cabinet, un certain mal-être, un sentiment parfois même de rejet, de solitude, de déprime et de dépression mais également des phobies de l’autre, de l’hypocondrie…etc. Les conséquences psychologiques sont nombreuses, il est rapporté d’emblée par les psychiatres et psychologues que l’état des malades qui présentaient des psychopathologies a eu une tendance à régresser par rapport à la norme habituelle et que l’on constate une explosion des faiblesses mentales due aux déséquilibres de vie d’une part et de l’autre à la distanciation.

Pour donner sa source, « la journée du câlin » a été créée par un révérend américain ​en 1986 qui réagissait à une baisse de morale généralisée. Cet évènement a été, depuis, démocratisé et décliné au fil des ans, essentiellement dans les pays anglosaxons en « Hugs Day », où certains brandissent des pancartes « Free Hugs » dans les rues en distribuant des cures d’ocytocine en serrant les passants volontaires dans leurs bras !

Outre le caractère festif et fun, le câlin est s​érieusement un remède anti-déprime, un réconfort agissant comme un véritable médicament ! Il stimule donc la production d’ocytocine qui est l’hormone du bien-être (dite aussi « hormone du bonheur ou de l’amour ») qui aura pour effet de diminuer la sécrétion du cortisol (souvent appelée « hormone du stress »), entrainer la baisse de la tension artérielle, ralentir le rythme cardiaque et libérer par la même occasion endorphine ou dopamine.

Nous savions depuis longtemps que les câlins étaient essentiels au bon développement psychique d’un enfant et que le touché « peau à peau » par exemple, avait une tendance à s’universaliser dans les maternités. Le contact « peau à peau » avec la maman renforce le système immunitaire. Plus récemment, des études très sérieuses ont démontré qu’au cours des naissances, et lorsque la maman subissait une césarienne, on observait distinctement une stabilité des fréquences cardiaques qui arrivait beaucoup plus rapidement lorsqu’on palliait le contact « peau à peau » avec le père que lorsque les premiers soins de puériculture arrivaient directement après l’accouchement.

L’époque que nous vivons témoigne fatalement de l’importance capitale du contact physique au-delà de la période infantile. Cette pandémie aura révélé ce réel besoin de manière plus significative auprès de la société, qui est sur cette thématique, une période spécialement difficile pour les personnes tactiles. Il semble que cela pourrait avoir des conséquences sur notre santé si c’était amené à se poursuivre trop longtemps.

Un poignée de main, une bise, une accolade, une embrassade, un câlin… nous en manquons, c’était également un moyen de communication non négligeable, mais il n’est qu’en pause ! A son retour, je suis prête à miser que la valeur de chacun de ces gestes sera revue et que la bise systématique soit mieux hiérarchisée. En effet, peu de temps avant l’éclatement de ce paroxysme, une petite vague de personnes témoignait de leur agacement à devoir faire la bise au travail…

Pour conclure, 5 à 10 minutes de câlins par jour semble être un régime d’entretien naturel cohérent pour le bien-être physique et émotionnel ! Pour autant, il n’est pas obligatoire d’avoir un amoureux ou une amoureuse, ça fonctionne sur tout le monde ! Distanciation sociale oblige, protégez-vous ! L’an prochain sera autrement, en attendant je m’en vais serrer mon coussin douillet ! Bonne semaine à tous !"🌸✨

Emma Courrège, hypnologue – Article du 26/01/2021 pour « Je viens de Nogent-sur-Marne, partageons ses trésor »

Prendre soin de soi, une priorité - une reine un jour et pour toujours

article rédigé pour "Je viens de Nogent, partageons ses trésors..."

"En janvier, en général, toutes les occasions sont bonnes pour déguster la traditionnelle galette! Je me souviens avoir reçu une femme à mon cabinet l’an dernier de retour des fêtes. Il me remembre que je décelais qu’elle venait travailler sur son image et son moral ayant passé des années à s’oublier et s’être consacrée quasiment exclusivement aux autres. Elle se livrait à demi-mot et culpabilisait presque de se présenter avec cette demande. Elle paraissait épuisée. Nous nous souhaitions la bonne année et dans la foulée, nous nous demandions l’une l’autre comment nous avions vécus ces instants. Je lui confiais avoir eu cinq fois là fèv​es! A ces mots, étonnée, amusée et une lueur particulière dans l’œil, elle me fit remarquer que j’avais été extrêmement chanceuse d’avoir été reine autant de fois! Je vous avoue avoir été interpellée... A cette dame, je lui ai répondu que je n’avais pas été sacrée reine mais que j’avais bien eu la fève cinq fois!... Un petit moment d’inhibition s’en suivit et je m’expliquais. « Je ne suis pas la reine cinq fois dans l’année, je suis la reine dans ma vie chaque minute, chaque seconde, du matin au soir, du levé au couché! Et vous êtes là, chère madame, pour apprendre et devenir à votre tour la reine dans votre vie, vous aimer, vous respecter et prendre soin de vous ». Chacun a le droit de vivre bien et heureux. Sachez que faire attention à soi n’est pas quelque chose d’égoïste et comme on dit : « vous ne pouvez pas servir un verre à autrui si votre carafe est vide » alors faites de votre bien-être une priorité. La personne qui compte le plus dans votre vie, c’est vous et ceux qui appartiennent à votre royaume qui se réjouiront également de vous voir épanouis... Sachez simplement être un bon roi, une généreuse reine, doux, forts et bienveillants! Bon dimanche chers magnanimes souverains! 🌸✨. Cabinet Emma Courrège  pour « je viens de Nogent sur Marne, partageons ses trésors »

Laura Valadas Ostéopathe - Virginie Croisé, coach professionnel

Articles et posts

afficher :  plein / résumé

NATALOPHOBE, UN NOEL A PASSER...

Publié le 23 décembre 2018 à 13:10 Comments commentaires (5336)

Vous n’aimez pas Noël et Noël est partout ! Vous ne pouvez donc pas complètement l’éviter ! Vous le vivez mal…

Et si on essayait de changer ça ?

On peut choisir de ne pas lui accorder d’importance, de le dépasser ou finalement, le vivre ou le revivre…

Vous détestez l’idée de vous rendre au repas de Noël en famille, à devoir supporter les questions de vos frères et sœurs, les regards des oncles, tantes et cousins et jugements de vos parents sur votre vie… A devoir supporter le beauf qui vous regarde de travers et vous prend pour un idiot ou la belle-sœur qui jalouse la moindre petite chose dont vous avez fait l’acquisition ! Vous ne savez plus non plus comment faire le bon cadeau afin qu’il ne soit ni « trop », ni pas « assez » ! Entre jalousie, relents du passé et nostalgie des souvenirs que votre regard d’enfant a retenu, vous avez : l’angoisse !

Je vous informe, que vous avez toujours le choix de renoncer à une chose telle, surtout si elle vous fait du mal et qu’elle est sensée vous faire du bien ! Prétextez une bonne gastro et personne n’insistera pour que vous veniez quand même ! Profitez ainsi de ceux qui ne vous sont pas toxiques, organisez un repas avec la famille que vous formez avec votre époux(se) et vos enfants ou d’autres membres, collègues, voisins ou amis !

Si vous ne souhaitez pas y renoncer pour une raison ou une autre, adopter une posture mentale positive, décidez et répétez-vous que vous ne retiendrez de ce moment que le positif et que toutes les autres n’auront pas le loisir de vous toucher. Décidez-le fermement, souriez et allez-y le cœur léger. Se résilier.

 

Noël est une période difficile car elle vous renvoie, systématiquement, à la vision d’une place vide, laissée par une personne chère qui vous a quitté… Vous ne l’oublierez jamais. C’est peut-être l’occasion de faire avec ce qui est présent… comme les souvenirs, les anecdotes, les amis, la famille…ne pas focaliser juste sur une absence pourrait vous aider à aller de l’avant avec le temps…

 

Plus vous regardez les films de Noël, les gens qui déambulent dans les rues avec le sourire, des paquets dans les mains et des tas de provisions, plus vous vous dites que ce que vous avez à offrir à votre famille, en dépit de tous vos efforts, ne sera jamais à la hauteur de ce que vous voyez à la TV ou de ce que vous imaginez qu’il peut y avoir chez les autres… et cela n’arrange rien lorsque vous surfez sur les réseaux sociaux et que vous découvrez tous les posts dédiés, alimentés par des photos qui vous font rêver !

Détendez-vous ! On peut donner à Noël tout un tas de définitions ! La valeur qu’on lui donne va avec ce que l’on a et c’est à chacun de lui donner sa propre définition. Qu’est-ce que Noël ? Une prière, un sapin, un repas, une dinde, un cadeau, un chocolat, l’amour de son prochain, une bougie, un repas de famille et/ou rien… ? Redéfinissez les choses pour vous et éviter les comparaisons. Noël, c’est ce qu’on a envie d’en faire avec ce qu’on peut et ce qu’on a ! Décidez de ce que vous voulez en faire en fonction de ce qui est réalisable et faites-le. On peut réajuster à chaque fois, tous les ans ! Pensez avec ce que vous avez et non avec ce qui vous manque ! Vous serez soulagé ! Ce que l’on vous montre est le côté parfait, il s’agit d’un film, d’une idée et pas de la réalité du commun des mortels !

 

Noël vous rappelle à quel point vous avez eu une enfance difficile. Revenir à la table de ce passé qui vous a si souvent heurté est une épreuve chaque année. Comme précédemment, pour rompre avec ces sentiments, recréer Noël avec ce que vous voulez qu’il soit, réfléchissez-y, portez-vous malade et contagieux pour ces gens que vous souhaitez éviter et jouissez de cette belle fête !

Vous avez aussi le choix de pardonner et de laisser le passé là où il doit être, c’est-à-dire dans le passé. Vous pourrez ainsi profiter de votre famille et décider de dépasser ces ressentiments.

 

Noël vous gonfle ? ne le fêtez pas ! Considérez ce jour comme n’importe quel dimanche ! Prévoyez de voyager, de flâner, de vous faire un ciné… ! Si ce n’est qu’une histoire de date prévoyez un autre jour ! Si c’est un problème de cadeau à faire un jour type qui vous agace, décidez de ne pas en faire ! Ajustez les choses en fonction de ce qui vous fait du bien et de ce que vous voulez pour vous. Vous êtes libre de choisir de ne pas glisser sur la même vague que la majeure partie des gens ! Décidez pour vous libérer !

 

Pour vous, Noël rime avec « consommation excessive et dépenses inutiles » et cela vous révolte en imaginant qu’il y a un tas de gens qui en seront privé et que tout cela, sorti d’une religion aurait mieux fait d’aider ceux qui sont seuls ou dans le besoin…Sachez que vous pouvez vous proposer pour aider les plus démunis et contribuer à faire de cette fête un moment de chaleur et de joie à tous ceux à qui votre cœur pensait en rejetant Noël. Ainsi, cela prendra une autre dimension en vous et vous pourrez vous sentir plus apaisé.

 

Noël vous rappelle sans cesse comme c’était bien avant, vous avez la nostalgie du passé. N’oubliez pas que se sont vos yeux d’enfants qui ont gardés ces souvenirs en vous. Pour que la magie réopère, autorisez-vous à revoir les choses comme un enfant… redécouvrez, laissez-vous éblouir, laissez l’euphorie vous gagner un peu…essayez !

 

Si vous êtes seul, et que cette ambiance provoque une forme de malaise et vous renvoie à cette condition dans laquelle vous ne vous plaisez pas, sachez que des associations travaillent pour rassembler des gens qui sont dans ce cas. Aussi, à l’heure d’internet, il vous suffira de vous connecter sur les réseaux sociaux pour remarquer que très nombreuses sont les personnes seules et que force est de constater qu’être autant, vous êtes finalement très nombreux…êtes-vous vraiment seul ? Connectez-vous et découvrez des communautés entières de solitaires !

 

Dans tous les cas, fabriquez votre Noël sur mesure et faites avec ce que vous avez et pas avec ce qui vous manque !

Vous pouvez essayer de rompre avec ces automatismes et passer à autre chose, vous pouvez vous faire aider par des professionnels, psys, thérapeutes, hypnos, coachs…

Emma Courrège, hypnologue. (23/12/2018)

MOIS SANS TABAC, UN NOUVEAU PROTOCOLE ETUDIE POUR LES «GROS FUMEURS» VOIT LE JOUR

Publié le 30 novembre 2018 à 11:45 Comments commentaires (2087)

MOIS SANS TABAC, UN NOUVEAU PROTOCOLE ETUDIE POUR LES «GROS FUMEURS» VOIT LE JOUR

A l’occasion du mois sans tabac, j’ai créé, en collaboration avec Virginie Nègre, réflexologue et réflexothérapeute et Amine Lamroune, acupuncteur et auriculothérapeute, un nouveau protocole adapté aux personnes qui fument plus ou moins 2 paquets de cigarettes par jour afin de les aider à arrêter de fumer de manière progressive et en douceur avec une méthode forte.

En cabinet, il y a toutes sortes de profils, l’hypnose que je combine avec la programmation neuro linguistique est un outil puissant qui accompagne les gens vers leur objectif de stopper le tabac et il y a, ces profils…ces personnes que je soutiens et qui ont à la main ou à la bouche une cigarette de manière quasi constante. Certains viennent et souhaitent arrêter de fumer bien entendu, mais, dans le quotidien, leur corps et leur esprit sont en permanence focalisés sur la cigarette. Il y a également des cas où leur consommation excessive les empêchent, les coupent et les dérangent tellement dans l’accomplissement de leurs tâches que la cigarette finit par diriger complètement leur vie. Ces personnes ont donc le vertige rien qu’à l’idée de s’imaginer vivre sans. Fumer est devenu leur « tout » et il est parfois difficile de mettre le doigt sur les bénéfices secondaires que cela leur apporte tellement leur système de consommation est anarchique.

On arrive cependant très bien avec l’hypnose, et même en une seule séance souvent, à guider les gens vers leur but mais il y a des cas où il est davantage conseillé d’y aller progressivement avec un programme exclusivement « hypnose » en plusieurs séances ou « combiné » en plusieurs séances d’hypnose et réflexothérapie ou acupuncture/auriculothérapie et, par conséquent, de proposer un travail sur le corps à ceux qui le souhaitent. C’est donc dans l’optique de vouloir aller toujours plus loin qu’il m’a semblé qu’il était possible de donner encore du confort et de la sérénité en réfléchissant sur la complémentarité que ces pratiques pouvaient apporter.

L’hypnose et la PNL, sur plusieurs séances, vont déstabiliser les schémas automatiques et agir sur les liens émotionnels entre autres choses et nous pouvons en convenir, c’est assez complet. Cela étant, la réflexothérapie, comme l’acupuncture et l’auriculothérapie vont avoir une influence sur le système nerveux. Avec des pressions ciblées sur des points stratégiques comme le goût, le stress ou autres et en fonction de l’analyse du profil de la personne que nous aurons faite au préalable. Ces techniques vont ainsi venir renforcer les thèmes soulevés dans les parties sous hypnose.

Mon association avec ces deux professionnels a également été soigneusement choisie, puisqu’en dehors de leurs qualités humaines, leurs deux techniques fonctionnent avec un même objectif bien que les pratiques soient très différentes. L’acupuncture et l’auriculothérapie sont basées sur l’utilisation des aiguilles ou de la cryothérapie et la réflexothérapie, qui est une thérapie manuelle et instrumentale, va utiliser des instruments doux et non invasifs.

Nous avons donc créé un programme où nous intervenons en intermittence (hypnose + réflexothérapie ou hypnose + acupuncture/auriculothérapie) pour un soutien global sur une période pouvant aller de 6 à 8 semaines. Je rappelle que seuls les médecins sont habilités à pratiquer l’acupuncture.

(suite) MOIS SANS TABAC, UN NOUVEAU PROTOCOLE ETUDIE POUR LES «GROS FUMEURS» VOIT LE JOUR

A la grande efficacité de l’hypnose, nous pouvons proposer d’optimiser encore et apporter un accompagnement ferme et en douceur pour plus de confort à ceux que l’on appelle « les gros fumeurs ».

Concernant les personnes qui consomment jusqu’à 1paquet ½ -2 maximum quand c’est occasionnel et en fonction du profil, les méthodes que je propose en « one shot » ou « progressivement » conviennent parfaitement et s’avèrent souvent très efficaces, pour autant, si certains aimeraient être suivis selon ce programme qui combine plusieurs pratiques, nous pouvons étudier les demandes et décider en fonction du profil.

- Emma Courrège – 28/11/18 pour la REDAC'KHEPRI - publication hebdomadaire -

Emma Courrège, Hypnologue - KhépriSanté –

Centre de santé pluridisciplinaire et thérapies complémentaires

188, grande rue Charles de Gaulle 94130 Nogent-sur-Marne – 0184252287 – [email protected]

Présidente : Evelyne Revellat – Comité de rédaction : Emma Courrège (hypno), Isabelle Marcy (Sophro), Virginie Nègre (réflexo)

Une collaboration exceptionnelle avec une coach sportif, pour une approche globale sur la question du poids, corps&esprit - hypnose+sport

Publié le 16 septembre 2018 à 4:30 Comments commentaires (1270)

Notre corps est fait pour bouger...Il me semble important que les personnes qui viennent au cabinet pour la gestion du poids puissent renouer avec l'activité physique. Ce n'est un secret pour personne, bouger c'est bon pour la santé!

Je reçois souvent des gens qui ont complètement perdu l'habitude de faire du mouvement, pour certains, le souvenir des cours de sport est douloureux...Pour d'autres, il est difficile de faire des efforts du fait des kilos en trop. Pour les uns, le rapport avec leur corps est compliqué et d'autres exemples montrent comme il peut être parfois difficile de s'exposer en salle ou à l'extérieur à la vue des gens...

En rendez-vous, on réapprend à se connecter à soi-même, ne plus "manger ses émotions", à se respecter, à avoir une meilleure estime de soi et surtout agir avec soi-même avec bienveillance, ce qui permet de modifier le rapport à la nourriture.

Il m'a semblé qu'une aide forte et complémentaire pour optimiser encore les changements avait un grand intérêt dans le cadre du travail que je fais avec mes partenaires. C'est à cette occasion que j'ai sollicité Yaël ALLOUCHE/coachmeup, coach sportif et personnal trainer qualifiée pour une collaboration dans la recherche du bien-être afin que cette problématique puisse être abordée dans sa globalité. Nous savons que l'esprit et le corps sont liés surtout en ce qui concerne la gestion du poids. Nous avons donc mis au place un programme cohérent qui accompagne le suivi en cabinet. L'objectif étant de renouer avec l'activité physique en douceur, à un rythme adapté. Il est important pour moi de parler "d'activité physique", il n'est pas question de faire du sport à outrance mais surtout de bouger à nouveau son corps en se respectant et par là de pouvoir intégrer l'activité physique dans son hygiène de vie. Yaël interviendra en intermittence avec les consultations comme coach personnel pour une période donnée pour toutes les personnes qui souhaiterons cette formule en complément des séances sur la gestion du poids.

Cet accompagnement personnalisé permettra à ceux qui le souhaitent de se réconcilier sainement avec la nourriture et l'exercice puis rétablir une connexion harmonieuse entre le corps et l'esprit.


J'animerai un colloque sur la Fibromyalgie le 13 octobre prochain

Publié le 15 septembre 2018 à 16:30 Comments commentaires (1620)

C’est avec un plaisir immense que je vous informe que j’animerai un colloque sur le thème de la Fibromyalgie organisé par Le Pole Santé Pluridisciplinaire Paris-Est (PSP)-Paris Est) et centre de santé et thérapies complémentaires Khéprisanté en collaboration avec le centre Tanagra (Neurosciences et thérapies Naturelles Paris/Lausanne).

La conférence qui portera sur un débat et une table ronde autour de 5 cas cliniques sera menée par le Professeur Antonio Marcelino, parrain de l’unité spécialisée Pathologies et Douleurs Chroniques du centre Khéprisanté, Directeur de la Clinique de Vitaclinic de Porto, médecin du sport et professeur à l’université de Porto.

Les discussions porteront sur : Les nouveaux critères de diagnostic / Les nouveaux aspects de l'étiologie / Les examens et les traitements / Le rôle de la médecine intégrative / Des discussions de cas cliniques

Cet évènement qui aura lieu le samedi 13 octobre 2018 à partir de 13h45 se déroulera à Nogent sur marne, tous les professionnels médecins, thérapeutes et du paramédical peuvent y participer sur réservation dont voici le lien :

http://colloque-fibromyalgie.pole-sante.fr/ https://www.facebook.com/events/223320818535813/

J’espère vous y voir nombreux ! A très bientôt !

Emma COURREGE - courrege-hypnose.com

Question fréquente : Que pensez-vous des cigarettes électroniques?

Publié le 23 mai 2018 à 13:00 Comments commentaires (459)

.

La cigarette électronique peut être un outil de sevrage intéressant si elle reste une alternative ponctuelle qui sert à ARRÊTER et qui n'excède pas quelques semaines....

Malheureusement, et ce qui m'est rapporté régulièrement, c'est qu'elle remplace la cigarette mais qu'elle fait également augmenter la consommation et contribue par conséquent à renforcer l'addiction. En effet, dans la majeure partie des cas, les fumeurs de cigarettes électroniques ont trop souvent, voir constamment, leur e-cig à la bouche...seulement, ça aussi, c'est dangereux... ailleurs...

Nous avons vu très recemment, l'explosion d'une batterie de cigarette causer la mort d'un jeune homme aux USA, des débris se sont logés dans son crâne et sa chambre a été complètement incendiée. Il y a également de nombreux cas rapportés d'empoisonnement par e-liquide par les consommateurs, les enfants en sont aussi victimes.

Sur la santé, les cigarettes électroniques paraissent à priori moins nocives que les cigarettes cependant, certains rapports indiquent qu'au lieu d'abîmer les poumons, cela déteriore le foie mais aussi, que les cellules de la bouche sont détruites par la fumée, ce qui est absolument alarmant puisqu'à terme cela pourrait engendrer de nombreux cancers...

Le mieux est d'arrêter de fumer, vous le savez.

N'hésitez pas à me contacter pour un rdv, l'hypnose, pour vous aider, peut être la solution, elle l'est pour beaucoup. 


voici quelques articles qu'il me semble intéressant de lire en lien avec la cigarette électronique (sources):

décès d'un homme due à l'explosion de sa cigarette électronique et incendiehttp://www.leparisien.fr/societe/floride-tue-par-l-explosion-de-sa-cigarette-electronique-18-05-2018-7722447.php

la e-cig abime le foie au lieu des poumons ---  https://www.vonjour.fr/si-vous-envisagez-de-passer-aux-e-cigarettes-vous-abimerez-votre-foie-au-lieu-de-vos-poumons/

inflammation des poumons due à une réaction allergique, une jeune fille décedée en 3 semaines ---  https://dailygeekshow.com/cigarette-electronique-sante-poumons/

les empoisonnements par e-liquide ---  https://www.sciencesetavenir.fr/sante/cigarette-electronique-1400-cas-d-empoisonnement-par-e-liquide_18897

la fumée de cigarettes électroniques causent la mort de nombreuses cellules dans la bouche --- https://www.eurekalert.org/pub_releases_ml/2016-11/ul-t111616.php

TABAC = DANDER : les pendules à l'heure

Publié le 26 avril 2018 à 0:10 Comments commentaires (3903)

S'informer c'est progresser, ces données sont ici afin de vous aider à prendre conscience et non de vous faire culpabiliser, certains mécanismes psychiques ne vous ont pas laissé d'autres choix que de devenir dépendant. Sachez, maintenant, qu'il est possible de vous libérer. Recevez ces données comme un tremplin vers le chemin de la liberté :

Environ 6 millions de personnes meurent chaque années des causes du tabac, c'est plus que l'équivalent de la population d'un pays entier comme la Norvège ou la Libye!

6 millions, c'est à dire un décès presque toutes les 6 secondes

1/2/3/4/5/6 ...1/2/3/4/5/6 ....1/2/3/4/5/6...


c'est approximativement 200 morts en moyenne par jour en France..

voici 200 bougies...


 ...C'est pourtant une des premières causes de maladies ÉVITABLES... (bonne nouvelle!!!!!!)

890 000 personnes (env) meurent tous les ans des causes du tabac alors qu'elles n'ont jamais fumé(!),à cause du tabagisme passif...!!!!

(TABAGISME PASSIF?? les enfants qui respirent les odeurs, les collègues qu'on enfume, les maris, les femmes avec qui on partage ça aussi...) Les 2/3 des ces personnes qui ne fument pas sont touchées par des maladies cardio-vasculaires, des cancers et morts subites du nourrisson...................

La cigarette est responsable de 90% des cancers du poumon, 50% de la vessie, et tant d'autres... 80% des victimes d'infarctus de la myocarde de - de 45 ans sont fumeurs..

Les fumeurs meurent environ 10 ans plus tôt. (Arrêtez vous et demandez-vous vraiment : qu'est ce que 10 ans plus tôt?)

On dit souvent que la cigarette est une drogue "douce", pourtant, c'est celle qui fait le plus de ravages....

Dites : STOP

Reportez vous à la page "les séances" pour + d'infos et choisissez la méthode qui vous conviendra le mieux : 

- méthode classique en plusieurs séances

- méthode US en 1 séance (+suivi)

ou prenez rdv 0660232029 ou directement via doctolib: https://www.doctolib.fr/hypnotherapeute/nogent-sur-marne/emma-courrege

SIDACTION

Publié le 26 mars 2018 à 10:05 Comments commentaires (2218)


Rss_feed