certification praticien en hypnose et praticen spécialisé en arrêt du tabac .- validation du stage PNL - formation technique BAGH (Bienveillance et Anneau Gastrique Hypnotique) - Licence universitaire, Art du spectacle

EMMA COURREGE HYPNOSE

La Vallée - cabinet paramédical et thérapies complémentaires

4, boulevard Albert 1er - 94130 Nogent - 06.60.23.20.29. - [email protected]

arrêt du tabac, gestion du poids et réduction virtuelle de l'estomac, addiction au sucre/gras, stress, mal-être, douleurs, deuil, assurance, confiance, développement personnel...

Articles et posts

Merci aux membres, aux habitants de Nogent et du Perreux et modérateurs du groupe Phare de la ville de Nogent de toutes les recommandations faites, merci à l'administrateur de m'embaucher comme thérapeute référent pour l'animation et la rédaction d'articles sur cet espace emblématique de la ville.

Artivle rédigé pour « Je viens de Nogent, partageons ses trésors... », du 20/12/2020

Chers membres, Lamjed Zayati m'a sollicitée afin de ponctuer la lecture du fil des posts par des touches de douceurs hebdomadaires, de clés pour mieux-être et petits messages positifs. J'aime ce groupe que je suis depuis un moment, j aime son âme et son histoire... j'aime régulièrement laisser mes yeux le parcourir comme j'imagine me promener dans la ville, vous croisant, découvrant ou redécouvrant les commerçants, piochant parmi les informations, l'histoire, la culture, les événements,... me nourrissant des lumières de Noël et de la musique en ce moment, et, au fur et à mesure de ma promenade, à travers les publications, je me sens comme dans les rues...flânant à travers les paysages, la Marne, le bois, les jardins d'enfants. Entre les photos. Entre les mots. J'aime l'histoire de cette ville que raconte Thierry avec passion. J'ai parfois en vous lisant le souvenir du son presque perceptible de mes talons frôlant les pavés du centre un jour de pluie comme une mélodie qui accompagne une agréable promenade paisible, libre et emmitouflée dans notre ravissant village aux trésors... Une cité de toute beauté, riche, par ce qu'elle nous conte, ses passages, ses rues et ruelles, sa culture, ses habitants et tous ceux qui l'animent et la rendent chaque jour meilleure et plus merveilleuse encore. Nogent, que j'ai aimé au premier regard alors que je n'étais qu'une adolescente. Nogent, pour qui j'ai eu un véritable coup de foudre...je m'y suis sentie d'emblée chez moi alors que je n'y vivais pas. Je ne savais ce que la vie me réservait encore cependant j'avais déjà un souhait. Celui, d'une manière ou d'une autre, m'y installer et lui servir pour lui rendre peut être ce qu'elle me donne avec tant de générosité... je ne sais pas, c'est somme toute un sentiment assez étrange. Je l'ai rêvé, je l'ai fait. Pour celles et ceux qui ne me connaissent pas, je suis une artiste dans l’âme, ma carrière d’actrice est en sommeil mais j’ai des spasmes artistiques réguliers à travers la musique, l’écriture, l’image comme photographe ou la photo comme modèle mais pas que... je travaille à quelques pas de la mairie depuis près de 4 ans, installée comme thérapeute, hypnologue. J'ai fondé "la vallée" il y a un an, mon propre centre paramédical et thérapies complémentaires qui compte 6 thérapeutes dont 3 sont mes associées sur Albert 1er. Je m'y sens merveilleusement bien. En dehors d'y exercer avec beaucoup de passion, j'aime y recevoir mes amis nogentais et perreuxiens régulièrement pour un café le matin, une petite pause en pleine journée ou partager un déjeuner lorsque je trouve le temps. C'est souvent l'occasion de discuter, rire, parfois pleurer, discuter, refaire le monde ou réfléchir à de grands projets... Lamjed est donc récemment passé et j'ai dit: « oui ». De ce groupe, j'aime les chemins qu'il prend, j'aime qu'il informe, qu'il pleure et qu'il rit lui aussi, qu'il s'exaspère ou solutionne. C'est finalement du Zayati aussi! Lamjed a le don de toujours très bien s'entourer... Yvan Logier, le dernier en date avant moi, avec qui j’échange depuis un moment, une jolie plume un peu mutine qu'on se régale à lire dans "un jour, un commerçant", ici notamment. Thierry Audo, passionnant, racontant Nogent à travers les anecdotes, les clichés, l'Histoire. Val Terriere, que je connais également un peu, ma Val, un bonjour, un bonsoir, un sourire entre une fleur et un train, un rendez-vous au quotidien. Je ne peux pas m'empêcher d'évoquer Cécilia Bietho, qui a largement contribué au succès de ce merveilleux groupe...qui était une grande amie, une grande sœur... qui nous a quitté trop brusquement en avril dernier, elle me manque dans la vie mais, ici aussi... elle y déposait chaque jour avec une habileté inégalable l'énergie d'un soleil radieux même s'il faisait orage... j'écris ces notes sur un calepin très spécial et tant précieux puisque c'est le dernier cadeau qu'elle m'a fait... Elle m'appelait déjà il y a un an sur la toile, comme Lamjed le fait encore jusqu'aujourd'hui. Ça y est, j'y suis. Son départ a glacé ma venue mais il est un temps pour tout. Je crois qu'elle dirait : "ça y est angel'beauty? Tu as fini de "pauser"?" Et on aurait ri... J'espère être à la hauteur. Merci Lamjed pour ta confiance, je suis fière que tu m'ais choisi comme figure de la thérapie et du bien-être. À très vite, chers membres, je vous souhaite un très doux et chaleureux dimanche la tête dans du coton et du bonheur dans le cœur.

"la journée des câlins"  - L'importance du contact physique et la COVID

article rédigé pour "Je viens de Nogent partageons ses trésors" du 26/01/2021

"La semaine dernière était célébrée la « journée des câlins » alors que le contact physique est mis à mal de manière claire par la distanciation obligatoire liée à la crise de la ​COVID. Aujourd’hui, protéger ses proches équivaut à s’en éloigner ! Notre rapport à l’autre a été totalement bouleversé. C’est un système antinaturel qui a tendance à provoquer, j’en fais le net constat à mon cabinet, un certain mal-être, un sentiment parfois même de rejet, de solitude, de déprime et de dépression mais également des phobies de l’autre, de l’hypocondrie…etc. Les conséquences psychologiques sont nombreuses, il est rapporté d’emblée par les psychiatres et psychologues que l’état des malades qui présentaient des psychopathologies a eu une tendance à régresser par rapport à la norme habituelle et que l’on constate une explosion des faiblesses mentales due aux déséquilibres de vie d’une part et de l’autre à la distanciation.

Pour donner sa source, « la journée du câlin » a été créée par un révérend américain ​en 1986 qui réagissait à une baisse de morale généralisée. Cet évènement a été, depuis, démocratisé et décliné au fil des ans, essentiellement dans les pays anglosaxons en « Hugs Day », où certains brandissent des pancartes « Free Hugs » dans les rues en distribuant des cures d’ocytocine en serrant les passants volontaires dans leurs bras !

Outre le caractère festif et fun, le câlin est s​érieusement un remède anti-déprime, un réconfort agissant comme un véritable médicament ! Il stimule donc la production d’ocytocine qui est l’hormone du bien-être (dite aussi « hormone du bonheur ou de l’amour ») qui aura pour effet de diminuer la sécrétion du cortisol (souvent appelée « hormone du stress »), entrainer la baisse de la tension artérielle, ralentir le rythme cardiaque et libérer par la même occasion endorphine ou dopamine.

Nous savions depuis longtemps que les câlins étaient essentiels au bon développement psychique d’un enfant et que le touché « peau à peau » par exemple, avait une tendance à s’universaliser dans les maternités. Le contact « peau à peau » avec la maman renforce le système immunitaire. Plus récemment, des études très sérieuses ont démontré qu’au cours des naissances, et lorsque la maman subissait une césarienne, on observait distinctement une stabilité des fréquences cardiaques qui arrivait beaucoup plus rapidement lorsqu’on palliait le contact « peau à peau » avec le père que lorsque les premiers soins de puériculture arrivaient directement après l’accouchement.

L’époque que nous vivons témoigne fatalement de l’importance capitale du contact physique au-delà de la période infantile. Cette pandémie aura révélé ce réel besoin de manière plus significative auprès de la société, qui est sur cette thématique, une période spécialement difficile pour les personnes tactiles. Il semble que cela pourrait avoir des conséquences sur notre santé si c’était amené à se poursuivre trop longtemps.

Un poignée de main, une bise, une accolade, une embrassade, un câlin… nous en manquons, c’était également un moyen de communication non négligeable, mais il n’est qu’en pause ! A son retour, je suis prête à miser que la valeur de chacun de ces gestes sera revue et que la bise systématique soit mieux hiérarchisée. En effet, peu de temps avant l’éclatement de ce paroxysme, une petite vague de personnes témoignait de leur agacement à devoir faire la bise au travail…

Pour conclure, 5 à 10 minutes de câlins par jour semble être un régime d’entretien naturel cohérent pour le bien-être physique et émotionnel ! Pour autant, il n’est pas obligatoire d’avoir un amoureux ou une amoureuse, ça fonctionne sur tout le monde ! Distanciation sociale oblige, protégez-vous ! L’an prochain sera autrement, en attendant je m’en vais serrer mon coussin douillet ! Bonne semaine à tous !"🌸✨

Emma Courrège, hypnologue – Article du 26/01/2021 pour « Je viens de Nogent-sur-Marne, partageons ses trésor »

Prendre soin de soi, une priorité - une reine un jour et pour toujours

article rédigé pour "Je viens de Nogent, partageons ses trésors..."

"En janvier, en général, toutes les occasions sont bonnes pour déguster la traditionnelle galette! Je me souviens avoir reçu une femme à mon cabinet l’an dernier de retour des fêtes. Il me remembre que je décelais qu’elle venait travailler sur son image et son moral ayant passé des années à s’oublier et s’être consacrée quasiment exclusivement aux autres. Elle se livrait à demi-mot et culpabilisait presque de se présenter avec cette demande. Elle paraissait épuisée. Nous nous souhaitions la bonne année et dans la foulée, nous nous demandions l’une l’autre comment nous avions vécus ces instants. Je lui confiais avoir eu cinq fois là fèv​es! A ces mots, étonnée, amusée et une lueur particulière dans l’œil, elle me fit remarquer que j’avais été extrêmement chanceuse d’avoir été reine autant de fois! Je vous avoue avoir été interpellée... A cette dame, je lui ai répondu que je n’avais pas été sacrée reine mais que j’avais bien eu la fève cinq fois!... Un petit moment d’inhibition s’en suivit et je m’expliquais. « Je ne suis pas la reine cinq fois dans l’année, je suis la reine dans ma vie chaque minute, chaque seconde, du matin au soir, du levé au couché! Et vous êtes là, chère madame, pour apprendre et devenir à votre tour la reine dans votre vie, vous aimer, vous respecter et prendre soin de vous ». Chacun a le droit de vivre bien et heureux. Sachez que faire attention à soi n’est pas quelque chose d’égoïste et comme on dit : « vous ne pouvez pas servir un verre à autrui si votre carafe est vide » alors faites de votre bien-être une priorité. La personne qui compte le plus dans votre vie, c’est vous et ceux qui appartiennent à votre royaume qui se réjouiront également de vous voir épanouis... Sachez simplement être un bon roi, une généreuse reine, doux, forts et bienveillants! Bon dimanche chers magnanimes souverains! 🌸✨. Cabinet Emma Courrège  pour « je viens de Nogent sur Marne, partageons ses trésors »

Laura Valadas Ostéopathe - Virginie Croisé, coach professionnel

Page Not Found

Sorry, we couldn't find the page you were looking for. Please return to the homepage.